Petits pains au potimarron

De l’orangé bis encore pour aujourd’hui ! Mais, saurez-vous deviner en quoi Monsieur potimarron s’est-il vu transformer ? Et bien, en petits pains extrêmement moelleux que nous avons pris grand plaisir à déguster avec un bon fromage fermier…

Image hébergée par servimg.com

Je ne vous fais languir plus longtemps car la recette est plutôt longue ! En revanche, point de technique ni de savoir faire particuliers requis pour la réaliser.

Image hébergée par servimg.com

La veille, diluer la levure dans l’eau et laisser reposer 5 minutes.

Dans le bol de votre robot, mettre la farine avec le sel, mélanger. Faire un puits, y verser la levure délayée et la purée de potimarron (tiède ou légèrement froide mais ni chaude ni glacée). Mélanger jusqu’à ce que la préparation devienne homogène et forme une boule de pâte qui se décolle des parois. Ajouter alors l’huile et pétrir pendant 15 minutes jusqu’à ce que la pâte devienne souple et qu’elle ne colle plus aux doigts.

Former une boule, mettre dans un saladier, couvrir d’un linge humide et laisser reposer pendant 3 heures à température ambiante dans une pièce tempérée et à l’abri des courants d’air.

Au terme de la levée, dégazer document la pâte avec le poing puis la transvaser sur un plan de travail fariné. Avec les mains, l’étaler grossièrement en forme de rectangle puis la plier en quatre en rabattant les bords vers le centre. La remettre ensuite, soudure en dessous, dans le saladier.

Couvrir d’un film alimentaire (mais idéalement d’un autre saladier retourné afin d’éviter que la pâte ne croûte), mettre au réfrigérateur et laisser la pâte reposer toute la nuit (au moins 8 heures).

Image hébergée par servimg.com

Le lendemain, renverser la pâte sur un plan de travail fariné, l’aplatir légèrement avec la paume des mains puis la couper en quatre pâtons (en six voire huit selon la taille désirée) à l‘aide d’un coupe pâte ou d’un couteau bien aiguisé.

Façonner chaque pâton de manière à obtenir une boule, les aplatir ensuite légèrement puis les disposer sur une feuille de papier cuisson. Saupoudrer de farine le dessus de chaque pain et réaliser une entaille sur chacun d’eux à l’aide d’un couteau bien aiguisé.

Couvrir et laisser lever pendant 1 heure à température ambiante dans une pièce tempérée et à l’abri des courants d’air.

Image hébergée par servimg.com

Préchauffer le four à 240°C (th 8) avec une plaque à pâtisserie posée sur la grille centrale et un petit ramequin rempli d’eau posé sur la sole du four.

A la fin du temps de repos, déposer les pains avec le papier cuisson sur la plaque du four, vaporiser la sole avec un peu d’eau pour créer de la vapeur et faire cuire pendant 20 minutes. Au bout de 5 minutes, baisser la température à 220°C (Th 7) et poursuivre la cuisson.

Au sortir du four, mettre les pains à refroidir sur une grille et attendre le complet refroidissement avant de les déguster.

Pour vérifier la cuisson, tapoter le dessous des pains, ils doivent sonner creux. S’il tel n’est pas le cas, les remettre au four pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient cuits.

Image hébergée par servimg.com

Bien que diverses variétés de courges « fleurissent » actuellement au jardin et sur les étals des marchés, je ne peux, cette fois-ci, vous proposer de substituer le potimarron par du potiron ou autre courge tout aussi orangée ! En effet, le potimarron a la particularité d’être très peu gorgé d’eau, voire légèrement farineux, contrairement aux autres variétés.

Pour sa cuisson avant réduction en purée, libre à vous de choisir la méthode qui vous convient : rôti au four ou cuit à la vapeur peu importe. Et, l’assaisonner ou non, là aussi, laisser libre court à votre imagination !

Si vous êtes malgré tout tenté par cette recette et que vous n’en avez à portée de main, ne soyez pas désespéré ! Remplacer alors ce cher potimarron par la courge de votre choix. Mais dans ce cas, ne mettre que 150 g de purée et assurez-vous de l’avoir bien égouttée avant de la mixer.

La pâte de votre pain doit être lisse et non collante et en fonction de votre potiron si votre pâte est sèche ou a du mal à s’agglomérer, ajouter alors un peu d’eau mais une cuillère à soupe à la fois. Si au contraire, elle colle aux doigts ou adhère aux parois du bol de votre robot, ajouter de la farine, une cuillère à soupe à la fois.

Image hébergée par servimg.com

De plus, ne chercher pas à faire l’impasse sur la mise au repos au réfrigérateur. C’est ce qui fait la réussite de la recette. Cette deuxième longue et lente levée va permettre à la pâte de bien gonfler à la cuisson et à la mie d’être aussi souple et moelleuse à la dégustation. Car, même si à la vue, ces petits pains vous semblent compacts et « étouffants », vous serez bluffés en les mangeant de découvrir qu’ils sont étonnement moelleux et ultra-gourmands…

Je vous souhaite une belle et délicieuse journée et vous remercie pour votre fidélité.

Bises gourmandes et à bientôt.

Image hébergée par servimg.com

Comments

  1. Ghislaine says

    Trop bien.. Moi qui aime faire du pain recette très tentante !!! Merci

    • Delphine Paslin says

      Bonjour Ghislaine,

      Merci à vous et j’espère que ces petits pains vous donneront satisfaction.
      Je vous souhaite une douce journée.
      Delphine