krantz-cake orange-chocolat-noisettes

L’hiver arrive à grands pas et mes envies de brioche avec lui ! Pour aujourd’hui, je me suis donc laissée séduire par le « krantz-cake » ou brioche babka, le premier étant d’origine israélienne, la seconde polonaise. Mais, pour faire simple, par une brioche tressée et garnie d’une pâte de chocolat.
Comme à mon habitude, j’ai quelque peu revisité et mixé des recettes trouvées ici et là sur le net afin d’obtenir une brioche qui ravira bien des papilles sans la moindre culpabilité. Car, vous le découvrirez plus bas, nul besoin de beaucoup de beurre ou autre matière grasse pour obtenir une brioche moelleuse à souhait et à la mie bien filante et légère !

Les proportions de tous les ingrédients ont par ailleurs également été plus que modifiées car j’ai été très surprise de lire des quantités aussi impressionnantes. Ne soyez donc pas perplexe si à la lecture de ma recette, elle vous donne l’impression que vous obtiendrez une mini brioche car il n’en sera rien et vous obtiendrez bel et bien une brioche familiale pour au moins six gourmands ! Et, non contente de simplement modifier les proportions, je me suis également amusée à la rendre plus gourmande en lui apportant une note d’orange et de noisettes…

photographe-culinaire-krantz-cake-DP-2

Krantz-cake ou brioche babka à l'orange, chocolat et noisette
prep : 20 min / repos : 6h30 minimum / cuisson : 30 min
Print
Ingredients
  1. Pour un moule à cake de 28 cm.
  2. 50 g de lait tiède (végétal ou de vache) + 1 c. à café pour la dorure
  3. 10 g de levure fraîche de boulanger
  4. 200 g de farine bise ou semi-complète de grand épeautre ou de blé
  5. 35 g de sucre de canne complet + 1 c. à café pour la dorure
  6. 1 oeuf
  7. 50 g de beurre coupé en dés (idéalement demi-sel)
  8. 45 g de confiture d'oranges à défaut d'écorces d'oranges confites
  9. 10 cl de crème végétale d'avoine (ou autre ou liquide)
  10. 100 g de chocolat noir à 65% de cacao
  11. 35 g de purée de noisettes
  12. 10 g de cacao amer en poudre
Instructions
  1. Dans le bol de votre robot, mélanger la farine avec le sucre. Faire ensuite un puits et y ajouter l’oeuf, la levure émiettée et le lait. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte bien homogène puis tout en pétrissant, incorporer le beurre en trois fois. Veiller à attendre que les dés de beurre soient bien absorbés par la pâte avant d’y ajouter les suivants. Au bout de 15 minutes environ, la pâte doit être bien souple, lisse et satinée.
  2. Couvrir et laisser reposer 1 heure à température ambiante dans un endroit tiède et à l'abri des courants d'air.
  3. Au terme de ce temps de repos, ajouter la confiture d'oranges et pétrir à nouveau assez longtemps pour bien incorporer le tout de façon homogène et que la pâte redevienne bien souple, lisse et satinée. La déposer dans un saladier, couvrir et laisser gonfler au moins 4 heures à température ambiante ou idéalement au frais toute une nuit.
  4. Pendant ce temps, préparer la pâte de chocolat. Porter à ébullition la crème, puis hors du feu ajouter le chocolat détaillé en morceaux. Couvrir, laisser reposer 5 minutes puis mélanger jusqu'à ce que le chocolat soit bien fondu. Ajouter la purée de noisettes et le cacao, mélanger et laisser refroidir.
  5. Sur un plan de travail légèrement fariné, déposer la pâte et l’étaler en un rectangle de 25 x 35 cm environ. Tartiner de pâte de chocolat puis rouler la pâte sur elle-même dans la largeur en un boudin serré. Le fendre ensuite en deux dans la longueur (laisser au moins 3 cm en haut non coupé) puis torsader les deux moitiés en veillant à ce que la crème reste toujours vers le haut. Rejoindre les deux extrémités, presser pour souder puis déposer la tresse dans un moule à cake chemisé de papier cuisson. Couvrir et laisser lever jusqu'à ce que la pâte double de volume ou atteigne les bords hauts du moule (soit de 1h30 à 2h30 selon la température de la pièce).
  6. Dorer délicatement le dessus avec la cuillère de lait mélangé à celle de sucre complet et enfourner à froid à 180°C pour 30 minutes jusqu’à ce la brioche soit bien dorée.
  7. Au sortir du four, laisser la brioche refroidir dans son moule afin qu'elle reste bien moelleuse.
Notes
  1. Le secret d'une brioche extrêmement moelleuse et légère ? De la patience et rien de plus pour que la pâte, après une nuit au frais, lève lentement et longuement à bonne température.
LE.PLAISIR.DES.METS http://leplaisirdesmets.fr/
photographe-culinaire-krantz-cake-DP-1

photographe-culinaire-krantz-cake-DP-3

Merci pour votre fidélité et à très bientôt.

Comments

  1. titou says

    une pur bonheur ! une gourmandise lègère et moelleuse , et des photos qui donnent envie .. bisous bisous TITOU..

    • Delphine Paslin says

      Et il l’est Clémentine ! A essayer donc.
      Bises gourmandes
      Ddelphine

  2. says

    Ca donne envie! Merci beaucoup! Quelle proportion de levure lyophilisée pour la brioche? j’utilise celle de Saf-levure soit 5 à 10g par kilo selon le résultat qu’on veut obtenir, là je suis tentée de mettre une demi cuillère à café mais est-ce que ça suffira ou est-ce que ça sera trop…? :/ Encore merci et beau mois de décembre à toi. :)

    • Delphine Paslin says

      Coucou,

      Pour utiliser la levure sèche dans une recette, il suffit simplement de diviser les proportions de la levure fraiche par 2 soit pour celle-ci 5 g.
      Bonne boulange et à bientôt.
      Delphine

  3. says

    Je l’ai tenté aussi mais avec la recette de Mercotte. J’ai beaucoup aimé le parfum des zestes d’orange. Je le tenterai de nouveau avec ta recette.

    • Delphine Paslin says

      A essayer donc et ne pas hésiter à venir me faire part de tes conclusions.
      Bises gourmandes et à bientôt.
      Delphine

  4. hayat says

    J’ai réaliser avec succès le KRANTZ CAKE de Mercotte. Excellente recette,

    Peut-on réaliser la recette en cake salé ? auquel cas en dehors de la brioche que l’on peut modifier, que peut-on mettre à l’intérieur en guise de nappage. Toutes suggestions me sauront grès.

    Merci

    • Delphine Paslin says

      Bonjour,

      Cette recette a été inspirée de celle réalisée par Mercotte ainsi que d’autres trouvées sur le net, mais ce n’est pas sa recette à proprement parlé.

      L’idée de le réaliser en version salée est très interessante et en guise de garniture, vous pouvez vous tourner vers des tapenades d’olives ou de légumes, du pesto vert, de tomates confites ou de poivrons. Et pourquoi pas du confit d’oignons.
      Vous pouvez également parsemer la garniture salée de dés de jambon, chorizo ou pourquoi pas de fromage.

      Je serai ravie de connaître votre choix et votre retour sur la recette salée.

      Je vous souhaite une belle journée ainsi qu’un très beau réveillon.
      Delphine