« Beignets » à l’orange et cannelle (sans friture)

Avec mardi gras qui approche à grand pas, ce sera festivité et succès assurés avec ces « beignets » et leur allure de castagnoles, fameux petits beignets de carnaval italiens. Et, saviez vous que ce doux nom, c’est en raison de leur forme semblable à celle d’un marron ?

Pour leur confection, je me suis inspirée de la « recette originale » . Mais, étant convaincue, que tout comme en France, une recette peut varier en fonction des régions si ce n’est des foyers dans lesquels elle est réalisée, je me suis permis certaines libertés…

photographe-culinaire-beignets-DP-1

Et, avec de l’orange à la place du citron, il n’en sont pas moins bons ! Et, cuits au four après un léger pochage tels des bagels, sous leur coque croustillante et craquante légèrement caramélisée et parfumée, ils nous ont conquis avec leur coeur bien moelleux et légèrement élastique.

photographe-culinaire-beignets-sans-friture-DP-2

"Beignets" à l'orange et cannelle (sans friture)
préparation : 30 min / repos : 1h 30 min / cuisson : 10 min environ
Print
pour environ 25 "beignets"
  1. 180 g de farine T80 (gd épeautre ou blé)
  2. 50 g de lait tiède (végétal ou de vache)
  3. 1 oeuf
  4. 1 c. à s. de rhum ou d’eau de fleur d’oranger
  5. 1 c. à c. d’extrait de vanille
  6. 8 gouttes d’huile essentielle d’orange ou le zeste d’1/2 orange bio ou non traitée
  7. 30 g d’huile d’olive
  8. 6 g de levure fraiche de boulanger ou 1/2 c. à c. de levure sèche
  9. 1 c. à c. de cannelle moulue
  10. 1 l d’eau
  11. 1/2 c. à c. de bicarbonate de sodium
  12. 75 à 100 g de sucre de canne + 2 c. à s.
Instructions
  1. Dans un ramequin, mélanger l’extrait de vanille, l’huile essentielle d’orange et le rhum. Dans un autre, délayer la levure dans le lait tiède.
  2. Dans le bol du robot, verser la farine, faire un puits et ajouter le lait, l'oeuf et l’huile. Amalgamer pour obtenir une préparation homogène, ajouter l'émulsion aromatique puis pétrir longuement (au moins 15 min) jusqu’à ce que la pâte devienne souple, lisse et satinée. Former une boule, la déposer sur une plaque ou le plan de travail très légèrement fariné, couvrir avec saladier retourné et laisser reposer 30 min.
  3. Diviser la pâte en petits morceaux de la taille d’une noix (de 8-10 g environ). Les façonner en billes et les disposer sur une plaque chemisée de papier cuisson. Couvrir avec un torchon et laisser lever 1 h à température ambiante.
  4. Préchauffer le four à 180°C (th 6) sur position chaleur tournante. Dans une grande casserole, verser l’eau, ajouter le bicarbonate de sodium et les deux cuillères de sucre et porter à frémissement à feu moyen. Pocher les billes de pâte quelques secondes (elles vont très légèrement gonfler), les égoutter sur un torchon, les déposer dans une assiette puis les parsemer généreusement d’un mélange réalisé avec le sucre et la cannelle. Les disposer ensuite sur une plaque chemisée de papier cuisson.
  5. Enfourner sur une grille à mi-hauteur 8-10 minutes jusqu’à ce que les « beignets » soient bien gonflés et dorés.
  6. Au sortir du four, les déposer sur une grille puis les déguster une fois tiédis ou refroidis.
Notes
  1. Du fait de leur mode de cuisson, ces « beignets » sont à consommer dans la journée. Ils sont malgré tout très bons le lendemain mais plus secs.
LE.PLAISIR.DES.METS http://leplaisirdesmets.fr/

photographe-culinaire-beignets-sans-friture-DP-3

Merci et à bientôt.



 

Comments

  1. says

    Bonjour Delphine. Tes beignets sont si jolis ! Peut-être que l’on peut les tremper dans un sirop au rhum ambré chaud le lendemain pour faire un peu comme un baba pour éviter qu’ils soient trop secs. Ou tout simplement les déguster avec une bonne boisson chaude : un thé, une infusion, un café. J’espère que tu vas bien Delphine. Je t’embrasse et merci pour tes beaux partages !

    • Delphine Paslin says

      Coucou,

      Effectivement l’idée de les imbiber peut être à tester mais les trempouiller dans du thé, café ou un bon chocolat chaud est ce que je préfère. Bien que non frits, leur texture s’en rapproche vraiment et du coup, ils sont bien meilleurs le jour même.
      Bisous bisous et merci de ta visite.

      Delphine

  2. titou says

    une véritable invitation, a la gourmandise, j’aime, et sans friture, qui dit mieux ??? merci et bisous bisous de TITOU…

  3. Val says

    J’ai réalisé ces beignets hier soir et je dois avouer qu’ils n’avaient pas du tout le même aspect que les tiens !!! Il n’ont pas beaucoup gonflé !!! Par contre la texture n’était pas compacte et ils étaient délicieux.
    Merci pour le partage
    Bizzs
    Val

    • Delphine Paslin says

      Coucou Val,

      Un repos plus long aurait peut-être été apprécié pour qu’ils gonflent davantage. Sinon, quand « le temps » ne n’y prête pas (ratio humidité/chaleur) le mieux c’est de les mettre à gonfler dans un four tiédi à 40°C. Mais l’essentiel est qu’ils aient été appréciés.
      Bise et bonne journée.
      Delphine